Les méchants des séries de science-fiction ont tout de même sacrément évolué, depuis les premiers épisodes de Star Trek (je n'en ai vu que peu, M6 pourrait faire son beurre en diffusant les déclinaisons suivantes, mais bon...). Je vais essayer de les décliner selon leur motivation, les moyens employés, et la parabole qu'ils renvoient, car n'oublions pas que la science-fiction, c'est du social avec des lasers.
Les deux seuls grands méchants de Star Trek (et dérivés) que je connaisse un peu sont les Klingons et les Borgs. Les Klingons ont pour but la conquête, ils veulent s'imposer, et sont des guerriers accomplis. Au vu de l'époque, tout ça, ils renvoient plutôt aux temps du communisme, où les valeurs patriotiques (défendre la confédération ?) étaient de mise. Il fallait donc représenter l'ennemi communiste adéquatement : un adversaire dur au combat, aux valeurs et au langage difficile à saisir.

Ensuite les Borgs : ils veulent eux aussi conquérir, mais en s'améliorant eux-mêmes par assimilation des composants intéressants des cultures qu'ils envahissent. Ils sont mus par une volonté unique, qu'il est impossible d'infléchir. À mon sens, ils sont une représentation du consumérisme qui aliène l'individu, en l'assimilant, en le faisant correspondre à un moule consumériste. L'homme perd sa place face à la masse.

Ensuite viennent des méchants qui me sont plus familiers, ceux de l'univers de Stargate. Commençons par les plus évidents, les Goa'uld. Ce sont des sortes de larves qui prennent le contrôle d'un hôte. Ils sont arrogants, assoiffés de pouvoir et despotiques. Je passe sur le fait que l'univers Stargate donne un cadre assez curieusement cohérent aux mythes de nombreuses ethnies humaines des derniers millénaires. À quoi peuvent correspondre les Goa'ulds ? À mon sens, ils sont une représentation assez fidèle de la dictature (les "grands maîtres") induite par une idéologie difficile à déraciner (le goa'uld). D'autant que le contexte s'y prête bien, puisque la série a démarré après la première guerre du Golfe.

Autres méchants intéressants, les réplicateurs. Ce sont des machines ressemblant à des crabes qui se répliquent, envahissent et dont il est très difficile de se débarrasser. Leur approche est assez similaire aux Borgs, la différence étant que cette fois-ci ils n'ont pas besoin de l'humain. Autre remarque intéressante (attention spoiler), les réplicateurs sont indirectement d'origine humaine. Le parallèle ici est alors troublant : tout cela ressemble fort au consumérisme (cf Borgs), mais envahi par la mécanisation, l'informatisation de tous nos besoins. La question des réplicateurs soulèvent deux questions : quelle est la place de l'homme dans un monde totalement informatisé, et quelles sont les conséquences de cette mécanisation irréfléchie (l'origine humaine des réplicateurs). Ma réflexion n'est pas très raffinée sur ce point, mais je pense que je ne suis pas loin de l'idée principale.

Encore d'autres méchants (Stargate est riche en méchants), les Wraiths. Ce sont des sortes de parasites qui se nourissent de force vitale (à défaut d'autre terme plus correct - wikipedia doit être mieux renseigné que moi là-dessus) et qui ont acquis certains avantages des humains (bipédie, intelligence,...). Ils n'ont pas l'air d'être très avancés technologiquement (mais plus que le terrien de base quand même) et voient les terriens comme de la nourriture. Ils représentent probablement la peur que nous avons d'être niés pour ce que nous sommes et pris seulement pour notre moindre valeur (la valeur nutritive), être vus comme des moyens. La métaphore consumériste semble ici être encore à l'honneur.
Petit aparté, les Genai (pas sûr de l'orthographe), humains habitant la galaxie des Wraith et devenus ennemis avec les terriens : ils posent le problème du changement de contexte et des morales qui peuvent s'y rapporter.

Dernier méchant, les Oris. Il me semble qu'ils remplacent assez facilement la place laissée vacante par les Goa'ulds, en tant qu'êtres se faisant passer pour de faux dieux. Là où c'est plus intéressant, c'est qu'ils ont effectivement des pouvoirs divins, et donc il est plus facile pour l'individu lambda de réellement les prendre pour des dieux. On peut reprendre l'interprétation que j'avais faite pour les Goa'ulds, mais étant donné que le thème du divin est encore plus fort, le parallèle est encore plus facile à faire : l'intégrisme religieux, ça vous dit quelque chose ?

Bref, tout ça fait voir à quel point la science-fiction c'est du social, de la géopolitique bien déguisés. Une autre preuve en est l'interprétation qui peut être faite de la série de livres bien connus de Frank Herbert : Dune.

Je terminerai sur le constat que ma connaissance de l'univers Stargate me fait gagner un nombre considérables de points geek (pas nerds, parce que je ne me grime pas en Goa'uld, par exemple). Il est probable que le même genre d'interprétation a déjà été fait par des fans, de Stargate, de Star Trek, et autres...

Posted Wed May 3 12:17:17 2006 Tags:

Parmi les jolis trucs que j'ai vus/lus sur Internet, il y a (liste non exhaustive) :
- Des phénomènes météorologiques de la mort
- La terre vue des confins du système solaire
- La descente sur Titan (je suis un peu fana d'astronomie)
- Des gens très malades garder espoir et courage (des histoires m'ont porté la larme à l'oeil)
- Des gens qui se battent pour que le monde soit moins mauvais
- L'explosion de la connaissance scientifique (étant aussi chercheur, ça m'impressione, aussi)
- Des montages photos ou des dessins à mourir de rire
- Tellement de trucs que j'arrive pas à tout me rappeler.
La prochaine fois, je parle des trucs horribles que j'ai pu voir (nan, j'déconne, mais c'est fou à quel point on peut élever son niveau de résistance à certaines images, houlala).

Edit : Grenoble, ça est une jolie ville, ça.

Posted Thu May 11 19:40:00 2006 Tags:

Les chansons de The Gathering à écouter à pleine vitesse, pendant que le paysage défile : "Liberty Bell" et "Illuminating", toutes deux sur l'album "How to measure a planet". Trop bien.

Et puis accessoirement, j'ai trouvé un accessoire vestimentaire qui réussit l'exploit d'être encore moins discret que mon grand cuir et mon chapeau réunis. 'Va vraiment falloir que je fasse quelques photos et les mette en ligne.

Posted Tue May 16 09:40:04 2006 Tags:

Au chapitre de cette mise à jour :
- Effacement des corrections de TP de LAGR
- Mise à jour de mon CV
- Mise en ligne des photos qui m'ont été tant demandées par mes fans, où, comme le but était justement de prendre des photos, je suis dans des poses pas naturelles du tout. Limite "attention whore". Mais au moins ils pourront voir ma dernière acquisition vestimentaire. Le répertoire se trouve sur la page me décrivant (moi, mes travaux, tout ça...)

Voilà, profitez bien du week-end.

Posted Fri May 19 21:33:19 2006 Tags:

Parlant d'énergies renouvelables devant le journal télévisé, mon géniteur et moi devisions du placement idéal d'éoliennes. Il suggéra l'idée intéressante (mais, techniquement difficile j'imagine) de profiter de nos côtes pour entourer la France d'éoliennes, à distance respective pour que le bruit ne soit pas gênant.
Et moi de rétorquer, mi-ironique, mi-fataliste : «oui mais non, ça risque de gêner les superpétroliers».

Posted Wed May 24 20:03:17 2006 Tags:

Comme mon emploi du temps s'allège à mesure que la fin de la thèse approche (soutenance vers juillet, date non fixée dans le béton pour le moment), j'ai pris quelques temps pour m'essayer à la programmation d'algorithmes génétiques (en OCaml, parce que je voulais avoir un truc qui fonctionne assez vite).
La donnée de base est une représentation arborescente d'expressions arithmétiques définies avec l'addition, la multiplication et la constante entre 0 et 9. Le but est de faire évoluer les expressions pour qu'elles soient égales à un nombre précis, et que l'arbre de représentation soit le moins haut possible. Presque un algorithme pour la partie chiffres des "chiffres et des lettres" (je viens de m'en rendre compte, j'ai un programme exact pour les chiffres, je vais pouvoir comparer). Bref, commentaires jusqu'à maintenant :
- Pour des grandes valeurs à chercher, l'arbre est plus grand, il faut vraiment tâtonner pour trouver la bonne taille du pools de gènes
- J'ai oublié de mémoizer (programmeurs qui me lisez, un mot à apprendre si vous ne le connaissez) le calcul de fitness pour les gènes, donc forcément le temps pour passer d'une génération à l'autre est relativement long
- Il faut aussi tâtonner pour le taux de mutation et de crossover. Il y a beaucoup de tests à faire, en fait

Le but final serait de m'essayer à la programmation génétique (faire évoluer des programmes), mais c'est pas encore pour maintenant.

Posted Sat May 27 14:32:41 2006 Tags:

D'après mes stats, il semblerait que mes élucubrations vestimentaires aient eu leur petit succès. Encore un peu et je peux défiler pour... heu... personne, les couturiers sont trop bizarres.

Et dans le registre des keywords Google bizarres, celui-là est pas mal.

Posted Wed May 31 08:43:02 2006 Tags: