Des critiques ont vu dans 300 des symboles fascistes, des messages sur la situation géopolitique, ou une histoire où les choses sont tellement exagérées qu'elles en sont presque grotesques. Ce sont des gens qui ne savent pas filtrer l'information. Je les plains, ils doivent se sentir tout le temps déboussolés sans savoir quoi penser.
Pour ceux qui savent filtrer l'information, à qui 300 plaira, voilà ce qu'ils y verront : un roi dont l'honneur n'a d'égale que l'inflexibilité, un peuple dont les souffrances n'ont d'égales que leur courage au combat, une histoire où les éléments visuels sont fait pour atteindre le coeur de la cible, les émotions pures. C'est ainsi, il me semble, que le style visuel de 300 a été pensé, et avec moi c'est allé droit au but.
On est pris aux tripes par l'histoire de cette poignée de soldats à la force presque herculéenne, ces spartiates, contre ces perses mystérieux à l'horrible arrogance portée par leur impressionnant Dieu-Roi Xerxès. J'ai passé un très bon moment en voyant ce film. Ce n'est pas le film du siècle je pense, mais ça reste un bon film comme on aimerait en voir plus souvent. Un film qui vous remue les tripes et qui vous fait ressortir du cinéma la tête légère.