Une envie qui me démangeait depuis longtemps, c'est de savoir jusqu'à quel point se faisait la dégradation, la perte des codecs audios sur un fichier son normal, et si on aboutissait à une sorte de point fixe où les retransformations successives de ogg à mp3 puis à ogg... ne changent plus rien.
J'ai donc fait un petit script qui transforme un wav en mp3 (lame -h), celui-ci en wav, puis celui-ci en ogg (oggenc -q 7) puis en wav, et on refait un tour de boucle (avec un compteur pour noter l'étape à laquelle en est la transformation). J'ai mis ici le résultat de ces élucubrations. Notez que les encodages étaient en haute qualité. Le fichier d'origine est un vieux fichier wav du projet Gizmo, qui joue du piano. Je n'ai pas mis tous les fichiers, mais uniquement quelques-uns que j'espère significatifs.
Le rapport avec le titre du post ? Simplement que vers le 100ème double réencodage ('tention, y a un petit délai au début) ça commence à virer à l'invocation des Grands Anciens. Ou en tout cas quelque chose de pas humain. Fhtagn !