J'ai profité un peu de cet été pour mettre mon cerveau en veilleuse et aller voir quelques blockbusters. Partant du principe que je suis bon public, voici mes commentaires :

- Harry Potter : confus, on ne sent pas de trame directrice, les effets spéciaux sont corrects, pas un souvenir impérissable
(la suite en commentaires)
- Die Hard 4 : là, y'a des trucs vraiment tirés par les cheveux (que Bruce Willis n'a plus). Mais y'a de l'action, et le méchant qui se faisait dire par John MacClane qu'il se ferait bosser les fesses a eu vraiment tort de le sous-estimer. La manière dont le film traite les geeks m'a cependant laissé un goût un peu amer. Mais bon, c'est qu'un film, 'faut pas trop en demander non plus. Si on va le voir pour en prendre plein les mirettes, c'est bon. Mais si c'est pour voir un film avec une bonne construction et un scénario qui tient la route, mieux vaut s'enfuir en courant.

- Transformers : là encore, cerveau en vacances. J'ai été le voir pour ma petite piqouse de nostalgie, mais scénario ras-des-pâquerettes et scènes d'action confuses (du Michael Bay, quoi). Le ton paternaliste d'Optimus Prime est assez énervant, et l'acteur principal s'en sort plutôt bien.

- Les Simpsons : les dernières saisons (que j'ai vues il y a pas mal de temps, je ne sais pas si ça s'est amélioré depuis) étaient lassantes. Mais le film était hilarant. J'irais le revoir volontiers.

- Les 4 fantastiques : beaux effets spéciaux, scénario plutôt convenu (les 4 fantastiques, j'ai l'impression, sont plutôt du genre «invraisemblance scénaristique» même dans le comics d'origine -- seulement une impression). Donc cerveau en vacances, on admire les gentils et les méchants qui se battent, sans plus. C'est vrai aussi que Jessica Alba aussi blonde et maquillée à ce point, ça la rend plus moche, en fait.

- Ratatouille : Disney/Pixar. Disneyçaylemal peut-être, mais Pixar aux commandes est souvent un gage de qualité. C'est le cas ici, malgré une sorte d'impression diffuse que Disney a un peu fourré son nez dans le film, quand même. Le rat est très sympa, des facilités scénaristiques dont on pourrait penser qu'elles vont nous tenir tout le film sont en fait résolues assez vite pour se concentrer sur la problématique principale du film. J'ai pas passé mon temps à essayer de deviner quelle technique de 3D ils ont utilisée ici et là, c'est donc que le film est entraînant et agréable.

- Two days in Paris : pas un blockbuster, mais très drôle et très vrai, sur la mentalité française (et parisienne, aussi), sur les relations. J'ai beaucoup aimé.

Bon, le prochain film que j'irai voir sera vraisemblablement la dernière palme d'or, j'ai un bon a priori là-dessus. J'en dirai plus lorsque je l'aurai vu :-)