Le fait d'avoir la Freebosque me permet de regarder South Park, seul moment de télévision que je m'accorde. J'avais regardé il y a assez longtemps, mais si j'avais su ce que cette série deviendrait plus tard, j'aurais essayé de regarder les nouvelles saisons au fur et à mesure (la diffusion en France est assez anecdotique, en fait).
Au premier abord, South Park est un dessin animé mal fichu rempli d'obscénités. Pas étonnant que tant de censeurs soit si regardants à l'égard de cette série, qui n'est clairement pas pour les enfants.
Ensuite, on est pris par le charme des histoires, qui traitent plus ou moins légèrement de tous les sujets possibles et imaginables, et donc des sujets considérés comme n'étant pas matière à rire. Et pourtant il m'arrive de hurler de rire en regardant, ce qui ne m'arrive d'ailleurs plus avec les Simpsons, que je ne cherche plus à regarder pour cette raison.
Des nombreuses références cinématographiques émaillent les épisodes, tous les poncifs, clichés, travers sont à un moment ou à un autre raillés, et parfois certains épisodes dénotent une recherche scénaristique poussée qui m'a surpris plusieurs fois.
L'épisode qui m'a le plus mis sur mon fondement à ce jour est probablement "Scott Tenorman must die", qu'on ne peut vraiment apprécier que si on connaît déjà un minimum les personnages principaux.
Bref, j'adore, que les auteurs continuent comme ça et arrêtent lorsqu'il est temps (au contraire des Simpsons).