Film du réalisateur de «Requiem for a dream», «The Fountain» n'a pas été correctement présenté à la presse. Les résumés ici et là parlent de 3 époques, et il est vrai que si on regarde le film d'un oeil distrait c'est ce qu'on peut comprendre. Il faut plutôt y voir le cheminement d'un homme vers la compréhension et l'acceptation de la mortalité.
Le film est envoûtant, musicalement et visuellement, et les acteurs jouent magnifiquement bien. Hugh Jackman (aussi connu par son rôle de Wolverine) est très juste dans son jeu. Un disclaimer cependant, pour que vous sachiez comment vous placer par rapport à cette critique : d'aucuns ont adoré Requiem for a dream et détesté ce film. Moi, Requiem c'était bof. De plus, ceux qui n'ont pas apprécié le film sont ceux qui ont cherché à le décortiquer, à le comprendre, à l'analyser. Quand j'entre dans un film, si le réalisateur est suffisamment doué pour ça, je vis le film. Si j'accepte le film, toutes les émotions qui y sont transmises passeront vers moi. La raison pour laquelle je suis si bon public, c'est probablement parce que je vis un film d'abord avec mes tripes et ensuite avec ma tête.
J'ai chialé comme un gosse devant «The fountain», et après coup il passe le test de la réflexion. Si vous avez une approche différente envers les films, vous ne l'aimerez probablement pas autant que moi.
Et j'en profite pour inaugurer un tag «cinema».