Je ne suis pas particulièrement futé. Si je lis des threads traitant des scènes de films ou autres les plus tristes, je ne dois pas trop m'attendre à être d'humeur joyeuse après.
Quelques liens:
publicité taïwanaise pour une assurance
ibid.
ibid.
ibid.
Une jolie chanson

Ça parlait aussi de Futurama, de la liste de Schindler, de la ligne verte, de «The Fountain» (celui-là était dur...), de tout ça... J'ai même retrouvé un film avec Robin Williams, «What dreams may come» (au-delà de nos rêves pour le titre français ?). Robin Williams a un don pour vous tirer des larmes, mais ce film-là, il était dur, dur, dur, aussi. Un de ces films qui me faisait penser que si je devais aimer, ce serait comme ça que je voudrais aimer. Ce fut le cas, et je suis quelque part content de l'avoir ressenti. Il vaut mieux avoir perdu l'amour que de ne l'avoir jamais connu. Au moins je comprends mieux le sens de cette phrase :'-).